Vos légumes du jardin en 4 étapes

Étape 1 : choisissez un emplacement

Avant d’utiliser votre bêche, réfléchissez bien à l’emplacement de votre potager. Car vos plantes auront besoin de minimum 6 heures d’ensoleillement par jour. Un potager à l’ombre ne produira pas.

La meilleure solution est de choisir un emplacement protégé du vent pour créer un microclimat plus chaud. Les fruits n’en seront que plus beaux et plus gros. C’est d’ailleurs souvent le cas dans les potagers urbains.

Étape 2 : délimitez votre terrain

Comment choisir les dimensions de votre potager ? Cela dépend du temps que vous voulez y consacrer. Il est donc raisonnable de ne pas voir trop grand au début. Vous pourrez l’élargir si vous vous en sortez facilement. Une surface de 10 m² est idéale pour commencer.

Vous voulez consommer des produits de votre jardin toute l’année ? Prévoyez 50 m² par personne. Mais attention : un jardin de 100 m² demande environ une demi-journée d’entretien par semaine.

Étape 3 : réalisez des plates-bandes

Votre potager doit encore être subdivisé en plates-bandes, de 80 cm de large et distantes de 60 cm. Déterminez ensuite les plates-bandes pour chaque type de légume.

Chaque année, changez l’emplacement des légumes en les faisant par exemple coulisser d’une plate-bande. Les champignons, parasites et maladies telluriques restent simplement au même endroit dans le sol. L’immunité face à ces indésirables dépend d’une famille de plantes à l’autre. Les maladies disparaissent ainsi d’elles-mêmes.

Le meilleur des conseils : entretenez la terre

Un bon sol fournit de lui-même de délicieux légumes. Mais à quoi faut-il faire attention ?

  • Riche en nutrition : avant de commencer, votre terre doit recevoir un complément d’engrais. C’est la première chose à faire. Si elle est trop sablonneuse, prévoyez également un amendement pour le sol qui assurera une meilleure friabilité du sol et une meilleure croissance des plantes.
  • Pas trop humide : votre terre doit également laisser passer l’eau de sorte que les racines des plantes ne pourrissent pas. Le meilleur des tests consiste à vider un seau d’eau dans un trou. Si l’eau disparaît après une journée, c’est en ordre.
  • Aéré : la couche supérieure du sol doit être bien dégagée et aérée. Il est idéal de retourner les couches inférieures une semaine avant le semis.
  • Bon degré d’acidité : vos plantes ont des feuilles jaunes et elles ont du mal à grandir ? Votre terre est certainement trop acide. La saupoudrer de chaux est une bonne solution.

Quelques exemples :